Parpaillon (Alpes-de-Haute-Provence) - 11.04.2015

11.04.2015 09:18

Le réseau de surveillance sismique de l'observatoire de Grenoble (réseau Sismalp) a enregistré le samedi 11 avril 2015 à 7 h 33 min (heure locale) un séisme de magnitude 3,4, avec un épicentre situé dans le massif du Parpaillon entre La Condamine (Alpes-de-Haute-Provence) et Crévoux (Hautes-Alpes). Le foyer était situé vers 10 km de profondeur. Ce séisme a été précédé, deux minutes avant, par une secousse de magnitude 2,8.

Il s'agit de nouveaux séismes appartenant à la crise en essaim apparue à cet endroit en février 2012 et réactivée par le séisme de magnitude 4,8 du 7 avril 2014. Dans cette longue série de plus de 13 000 secousses, la magnitude 3,4 de ce matin est la plus forte valeur observée depuis le 14 juillet 2014 (3,5). Ces séismes sont dus au jeu répété de très nombreuses failles orientées NW-SE et situées entre 5 et 10 km de profondeur, qui fonctionnement essentiellement en extension (affaissement d'un compartiment tectonique), avec parfois un petit coulissage horizontal.

Le séisme de magnitude 3,4 de ce matin a été ressenti dans le secteur de l'Embrunais, du Guillestrois et de la haute vallée de l'Ubaye, vraisemblablement sans faire de dégâts.

La sismicité en essaim de la vallée de l'Ubaye est étudiée en détail depuis plus de dix ans, quand un essaim de 16 000 séismes s'était produit en 2003-2004 en travers de la vallée de l'Ubaye, juste sous le village de La Condamine. On peut s'attendre à ce que l'activité sismique perdure tout au long de cette année, avec sporadiquement des magnitudes 2 (quasi certitude), 3 (toujours possible), voire supérieures à 4 (mais avec une probabilité beaucoup plus faible). La page Web http://sismalp.obs.ujf-grenoble.fr/cases/stpaul/stpaul.html, mise à jour régulièrement depuis 2012, fournit des cartes détaillées de l'activité sismique, ainsi que plusieurs scénarios d'évolution de la crise.


Retour Page d'accueil Sismalp